Mémoire explicatif sur la sphère caucasienne, et spécialement sur le zodiaque, par C.G.S.

Front Cover
Chez Migneret, 1813 - 53 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 36 - Quantité de différentes es-, pèces d'Oignon et d'Ail, qui viennent dans les prairies et sur les collines, pourraient servir d'assaisonnement avec les espèces connues et cultivées dans les jardins potagers. Les Asperges sont fort communes dans ces pays; mais elles sont d'une espèce différente de celle qu'on cultive en Europe, et même assez peu connue des Botanistes, quoique je. l'aie aussi vue en Tauride et même dans les parties les plus méridionales de l'Ukraine. Elle ne le cède en rien...
Page 37 - ... ses feuilles échancrées , et par une fleur d'un brun tirant sur le rouge et d'une excellente odeur pendant la nuit. On a vu cette même plante sur les collines de craie en Tauride, et M. Pallas lui a donné le nom de Giroflée odoriférante par excellence (Cheiranthus odoratissimus). Les montagnes et les plaines dans leur voisinage, ne manquent pas des meilleures herbes pour la nourriture du bétail. Outre un nombre considérable de Gramens, nous avons observé huit différentes espèces de...
Page 36 - ... communément de la taille d'un assez petit arbrisseau. Les grenades mûrissent au mois d'octobre. On en a de deux sortes, de douces et d'aigres. Ces dernières sont les plus ordinaires et plus petites que les autres. Elles s'en distinguent aussi par le rouge foncé de leur écorce. On trouve des Mûriers blancs et noirs dans les bois sur les bords du Kour. Ceux que l'on rencontre ailleurs épars sans culture, de même que des Figuiers et des Noyers, doivent plutôt être considérés comme des...
Page 36 - On trouve le houblon parmi les arbrisseaux, principalement » le long des ruisseaux. Quelques espèces de lin sauvage qu'on rencontre en « quantité, mériteroient d'être soumises à des expériences, par rapport à leur » usage dans l'économie. Nous avons remarqué une espèce de froment sauvage » semblable au froment connu dans l'agriculture. Comme elle croît aussi en Tau...
Page 37 - Venetum), quelques espèces d'oeillets sauvages, le pied d'alouette, la nielle, la Clématide orientale, le Teucrium d'Hyrcanie, la Phlomide aux feuilles incisées et velues (Phlomis...
Page 36 - Vigne, qui dans ces pays croît indubitablement d'elle même. On la voit en grande abondance dans les bois le long du Kour, où elle s'élève jusqu'au sommet des arbres. Les arbustes les plus communs sont : le petit Prunier sauvage ( Prunus spinosa ) , plusieurs espèces d'Aubépine , entre autre celle aux feuilles velues , particulière aux paysorientaux...
Page 42 - Vénus, que nous appelons tour -à- tour, par excellence , l'étoile du matin et du soir, se voit un peu avant le lever du soleil, ou un peu après son coucher.
Page 36 - ... même assez peu connue des botanistes , quoique je l'aie aussi vue en Tauride , >> et même dans les parties les plus méridionales de l'Ukraine. Elle ne le cède en » rien pour le goût à l'espèce cultivée, dont elle est d'abord assez difficile à distin...
Page 17 - Bactriane , etc., étoient autrefois pleines de villes florissantes ' qui ne sont plus ; et le nord 2 de cet empire , c'est-à-dire l'isthme qui sépare la mer Caspienne du Pont-Euxin , étoit couvert de villes et de nations qui ne sont plus encore. Eratosthène 3 et Aristobule tenoient de Patrocle f> que les marchandises des Indes passoient par l'Oxus dans la mer du Pont. Marc...
Page 9 - Cependant , comme il peut se trouver des personnes qui attachent beaucoup de prix à des autorités et à des citations, il sera facile de les contenter.

Bibliographic information