Jean-Marie de la Mennais: (1780-1860)

Front Cover
Ch. Poussielgue, 1903 - 680 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Obligation du brevet individuel de capacité Mauvais vouloir
43
de la Mennais fait appel à sa prolection et reçoit de
49
Estime de M Guizot pour labbé Jean
57
Nouvelle édition des Statuts Le Recueil à lusage des Frères admirable code de vie religieuse
63
Sollicitude pour le maintien de la règle
73
La première école chrétienne du Finistère
79
Première idée de lenseignement agricole
85
Nouvelles attaques contre les Frères à la Chambre des Dé
91
Leçons de latin données à Dinan et à Ploërmel
98
Projet dentente proposé par labbé Jean à Mgr de la Romagère
105
Mgr de la Romagère croyant cet article inspiré par M de
111
Mgr de Lesquen interdit à labbé Jean de confesser à
119
Attitude du prêtre injustement frappé
121
Labbé Blanc achève à Ploërmel son Histoire ecclésiastique
127
Mort de M Querret
133
Mazelier fondateur des Frères de SaintPaulTroisChi
141
La société de M Dujarrié
149
Multiples demandes de Frères 133
155
Vaine intervention de M de la Mennais
158
La mère de Kertanguy entre dans ses vues malgré diverses
165
Fondation dun pensionnat à Lannion
171
Dernières relations de M de la Mennais et de la Mère
177
Celuici se sentant désarmé sadresse à divers amis
183
Féli à la Chesnaie Tranquillité du prêtre déchu
189
Intervention de Mo de Trémereuc
195
La Préface des Troisièmes Mélanges Le Livre du Peuple
202
Labime se creuse de plus en plus entre les deux frères
209
Projet de Féli relatif à la Chesnaie
215
Mesures tracassières de M de Salvandy
221
Lécole de la PointeàPitre
227
Le frère Ambroise nommé directeur colonial
233
Labbé Evain nommé aumônier des Frères des Antilles
241
Un conflit scandaleux
249
Lesclavage aux Antilles
255
Zèle peu éclairé de lamiral Duperré Le catéchisme colonial
263
de la Mennais redouble dardeur dans ses exhortations
269
Menace démeute à Fort Royal Le frère Arthur devant
277
Le frère Arthur directeur colonial Les écoles laïcisées
285
Mort du frère Paul 333
386
Préventions de M Rendu Plaintes que lui adresse labbé
392
Visite du fondateur à M Villemain
399
Nouveau ministère Salvandy Nos écoles sont instituées
408
La sainteté à la Providence de SaintBrieuc La seur Bosc
415
Labbé Mermet professeur à Oullins conduit à Ploërmel
422
désire former des instituteurs sur le modèle des Frères
429
de la Mennais conçoit le premier établissement
435
Contrat passé entre Mgr de la Croix et M la Mennais
442
Cinquantecinq brevets à la fois
449
Idée dune fondation à Léopol en Autriche
462
La congrégation des Léonistes M de Léséleuc
471
Le jubilé de Guingamp M de la Mennais frappé de para
479
Corespondance avec Féli
487
Nouvelles infirmités de labbé Jean
493
Bref laudatif de Pie IX
499
Ellors tenté par M de la Mennais pour la décentralisation
503
Augustin Cochin
509
Linfluence de celuici sur la rédaction définitive du projet
516
Mgr Wiseman et M de la Mennais
528
Insuccès final
534
Le pensionnat de Tinchebray sát
543
Mgr Jaquemet évêque de Nantes médite de fonder un
549
La Papotière et NotreDame de ToutesAides
555
Le procès Vatar
561
Supplique de M de la Mennais à lempereur
567
Décès multipliés dans la famille de la Mennais
573
Le refus du pardon
579
Forgues Demandes indiscrètes
585
Les ravages de la vieillesse
591
Sa charité son abandon à Dieu
597
Vertus ecclésiastiques Discernement des vocations
603
Les amis des dernières années
611
Dernière maladie
617
A Lettre au ministre concernant les écoles du Finistère
629
E Aux Frères des Antilles
638
J Lettre de M Ruault au frère Ambroise
644

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 48 - ... mécaniques conditions ; il faut que l'éducation populaire soit donnée et reçue au sein d'une atmosphère religieuse , que les impressions et les habitudes religieuses y pénètrent de toutes parts. La religion n'est pas une étude...
Page 413 - Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi , n'est pas digne de moi; et celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi, n'est pas digne de moi.
Page 489 - Il est vrai que par ailleurs, incapable d'aller et de venir, complétement seul dans mon intérieur, ma vie est des plus tristes. Que faire à cela? Nul n'y peut rien ; c'est la suite naturelle, la conséquence inévitable de la vieillesse.
Page 566 - ... âmes, soit des écoles annexes dont l'établissement serait reconnu nécessaire. Ils remplacent temporairement les instituteurs communaux en cas de congé, de démission ou de révocation, de maladie ou de décès.
Page 483 - ... de te voir prévoir, dans ton billet. Si ma santé, des plus mauvaises depuis plusieurs mois, me permettait le voyage, j'accompagnerais Ange certainement , et , sans rappeler le passé, qu'il faut désormais laisser entièrement dans l'oubli , je suis heureux de t'embrasser, en t'assurant de nouveau de ma vieille, sincère et bien tendre affection.
Page 137 - Toute association religieuse ou charitable, telle que celle des écoles chrétiennes, pourra être admise à fournir, à des conditions convenues , des maîtres aux communes qui en demanderont, pourvu que cette association soit autorisée par nous, et que ses réglemens et les méthodes qu'elle emploie aient été approuvés par notre commission de l'instruction publique.
Page 576 - Je veux être enterré au milieu des « pauvres , et comme le sont les pauvres. On ne « mettra rien sur ma fosse, pas même une simple
Page 256 - De l'Instruction primaire, 3. Les esclaves des deux sexes, à partir de l'âge de quatre ans , seront admis dans toutes les écoles gratuites qui seront établies dans les villes, bourgs et communes.
Page 48 - C'est dire que dans les écoles primaires, l'influence religieuse doit être habituellement présente ; si le prêtre se méfie ou s'isole de l'instituteur, si l'instituteur se regarde comme le rival indépendant, non comme l'auxiliaire fidèle du prêtre, la valeur morale de l'école est perdue, et elle est près de devenir un danger (1).

Bibliographic information