Annales de l'Académie de Mâcon

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 163 - Aux dangers, ainsi qu'elle, ont souvent fait la figue. Le Sage dit, selon les gens : Vive le Roi, vive la Ligue.
Page 486 - Bulletin d'histoire ecclésiastique et d'archéologie religieuse des diocèses de Valence, Digne, Gap, Grenoble et Viviers, juillet-août 1882.
Page 168 - ... yeux De l'aimable et jeune bergère Pour qui, sous le fils de Cythère, Je servis, engagé par mes premiers serments. Hélas ! Quand reviendront de semblables moments ! Faut-il que tant d'objets si doux et si charmants Me laissent vivre au gré de mon âme inquiète...
Page 168 - Amants, heureux amants, voulez-vous voyager ? Que ce soit aux rives prochaines, Soyez-vous l'un à l'autre un monde toujours beau, Toujours divers, toujours nouveau ; Tenez-vous lieu de tout, comptez pour rien le reste.
Page 166 - ... froide et égoïste d'un vieillard, que la philosophie aimante, généreuse, naïve et bonne d'un enfant : c'est du fiel, ce n'est pas du lait pour les lèvres et pour les cœurs de cet âge. Ce livre me répugnait; je ne savais pas pourquoi. Je l'ai su depuis : c'est qu'il n'est pas bon. Comment le livre serait-il bon? l'homme ne l'était pas. On dirait qu'on lui a donné par dérision le nom du bon La Fontaine. La Fontaine était un philosophe de beaucoup d'esprit, mais un philosophe cynique.
Page 191 - Te voyant immobile, a douté que tu vives, Et ne reconnaît plus en toi d'hôte sacré. Ah ! moi je sens qu'une âme est là sous ton écorce : Tu n'as pas nos transports et nos désirs de feu, Mais tu rêves, profond et serein comme un dieu ; Ton immobilité repose sur ta force. Salut ! Un charme agit et s'échange entre nous. Arbre, je suis peu fier de l'humaine nature ; Un esprit revêtu d'écorce et de verdure Me semble aussi puissant que le nôtre, et plus doux. Verse à flots sur mon front...
Page 573 - Société archéologique du Midi de la France, à Toulouse. Académie des sciences, inscriptions et belles-lettres de Toulouse. Académie des Jeux floraux, à Toulouse.
Page 146 - N'approche pas, ô mort ; ô mort, retire-toi. Mécénas fut un galant homme : II a dit quelque part : Qu'on me rende impotent, Cul-de-jatte, goutteux, manchot, pourvu qu'en somme Je vive, c'est assez, je suis plus que content.
Page 145 - L'Apologue est un don qui vient des immortels; Ou, si c'est un présent des hommes, Quiconque nous l'a fait mérite des autels : Nous devons, tous tant que nous sommes, Ériger en divinité Le sage par qui fut ce bel art inventé. C'est proprement un charme : il rend l'âme attentive, Ou plutôt il la tient captive, Nous attachant à des récits Qui mènent îi son gré les cœurs et les esprits.

Bibliographic information