Search Images Maps Play YouTube News Gmail Drive More »
Sign in
Books Books
" Nous faut-il perdre encor nos têtes les plus chères, Et venir en pleurant leur fermer les paupières, Dès qu'un rayon d'espoir a brillé dans leurs yeux ? Le ciel de ses élus devient-il envieux ? Ou faut-il croire, hélas ! ce que disaient nos pères,... "
Mémoires de la Société académique des sciences, arts, belles-lettres ... - Page 58
by Société academique des sciences, arts, belles-lettres, agriculture et industrie de Saint-Quentin - 1864
Full view - About this book

Poésies complètes: Contes d'Espagne et d'Italie ; Poésies diverses ; Un ...

Alfred de Musset - 1841 - 436 pages
...paupières , Dès qu'un rayon d'espoir a brillé dans leurs yeux ? Le ciel de ses élus devient-il envieux? Ou faut-il croire, hélas ! ce que disaient...Que lorsqu'on meurt si jeune, on est aimé des dieux ? XV. Ah ! combien depuis peu sont partis pleins de vie ! Sons les cyprès anciens que de saules nouveaux...
Full view - About this book

Poésies complètes de Alfred de Musset

Alfred de Musset - 1849 - 419 pages
...les paupières , Dès qu'un rayon d'espoir a brillé dans leuin yeux? Le ciel de ses élus devient-il envieux? Ou faut-il croire , hélas ! ce que disaient...lorsqu'on meurt si jeune, on est aimé des dieux? XV. Ah ! combien depuis peu sont partis pleins de vie! Sous les cyprès anciens que de saules nouveaux...
Full view - About this book

Revue du nouveau-monde, Volume 4

Régis de Trobriand - 1860
...les paupières, Dès qu'un rayon d'espoir a brillé dans leurs yeux ? Le ciel de ses élus devient-il envieux ? Ou faut-il croire, hélas ! ce que disaient...Que lorsqu'on meurt si jeune, on est aimé des Dieux XII. Que nous restera-t-il, si l'ombre insatiable Dès que nous bâtissons, vient tout ensevelir ?...
Full view - About this book

Poésies nouvelles de Alfred de Musset: 1836-1852--

Alfred de Musset - 1852 - 298 pages
...les paupières, Dès qu'un rayon d'espoir a brillé dans leurs yeux? Le ciel de ses élus devient-il envieux? Ou faut-il croire, hélas! ce que disaient nos pères, Que lorsqu'on meurt si jeune, on est aime des dieux? Ah! combien depuis peu sont partis pleins de viel Smis les cyprès anciens que de saules...
Full view - About this book

Poésies nouvelles de Alfred de Musset: 1836-1852

Alfred de Musset - 1857 - 281 pages
...les paupière; Dès qu'un rayon d'espoir a brillé dans leurs yeux? Le ciel de ses élus devient-il envieux? Ou faut-il croire, hélas ! ce que disaient nos pères, Que lorsqu'on meurt si jeu ;e on est aimé des dieux'.' XV Ah! combien, depuis peu, sont partis pleins de vie! Sous les cyprès...
Full view - About this book

Poésies nouvelles

Alfred de Musset - 1859 - 370 pages
...les paupières, Dès qu'un rayon d'espoir a brillé dans leurs yeux? Le ciel de ses élus devient-il envieux ? Ou faut-il croire, hélas! ce que disaient...Que lorsqu'on meurt si jeune on est aimé des dieux. 9. XV Ah ! combien, depuis peu, sont partis pleins de vie Sous les cyprès anciens que de saules nouveaux...
Full view - About this book

Poésies nouvelles de Alfred de Musset, 1836-1852

Alfred de Musset - 1860 - 283 pages
...les paupières, Dès qu'un rayon d'espoir a brillé dans leurs yeux? Le ciel de ses élus devient-il envieux? Ou faut-il croire, hélas! ce que disaient...Que lorsqu'on meurt si jeune on est aimé des dieux ? XV Ah! combien, depuis peu, sont partis pleins de vie ! Sous les cyprès anciens que de saules nouveaux...
Full view - About this book

Les poëtes franc̜ais: recueil des chefs-d'oeuvre de la poésie ..., Volume 4

Eugène Crépet - 1863
...les paupières, Dès qu'un rayon d'espoir a brillé dans leurs yeux? Le ciel de ses élus devient-il envieux? Ou faut-il croire, hélas! ce que disaient...Que lorsqu'on meurt si jeune on est aimé des dieux? xv Ah ! combien, depuis peu, sont partis pleins de viel Sous les cyprès anciens que de saules nouveaux!...
Full view - About this book

Poésie

Alfred de Musset - 1866
...les paupières, Dès qu'un rayon d'espoir a brillé dans leurs yeux? Le ciel de ses élus devient-il envieux? Ou faut-il croire, hélas! ce que disaient...Que lorsqu'on meurt si jeune on est aimé des dieux? Ah! combien, depuis peu, sont partis pleins devie! Sous les cyprès anciens que de saules nouveaux...
Full view - About this book

Poésies, Volumes 1-2

Alfred de Musset - 1867
...les paupières, Dès qu'un rayon d'espoir a brillé dans leurs yeux ? Le ciel de ses élus devieut'il envieux ? Ou faut-il croire, hélas! ce que disaient...Que lorsqu'on meurt si jeune on est aimé des dieux ? XV Ah! combien, depuis peu, sont partis pleins de vie! Sous les cyprès anciens que de saules nouveaux...
Full view - About this book




  1. My library
  2. Help
  3. Advanced Book Search
  4. Download EPUB
  5. Download PDF