Page images
PDF
EPUB

BIBLIOGRAPHIE.

LIVRES NOUVEAUX.

Le No. du 15 juillet 1902 des Annales des Sciences politiques renferme deux articles, l'un de M. Raphaël-Georges Lévy, sur Les Finances du Japon, l'autre de M. J. SILVESTRE, sur La France à Kouang-Tchéou-Ouan (avec une carte).

Le Compte rendu de la douzième session, Paris 1900, du Congrès international d'Anthropologie et d'Archéologie préhistoriques vient de paraître. Signalons une Note de paléoethnologie, d'archéologie et de minéralogie archéolithique japonaises par M. G. DUMOUTIER.

M. Cl. Huart dans la Z. M. G., Bd. LVI, pp. 210—222 publie le texte turc-oriental de la stèle de la mosquée de Péking. «Gabriel Devéria, écrit M. Huàrt, dans son étude sur les Musulmans et les Manichéens chinois (J. As., nov.-déc. 1897), a publié la traduction de l'inscription chinoise qui figure sur l'une des deux stèles de marbre placées dans la cour intérieure de la mosquée de Péking, en même temps qu'une reproduction phototypique d'un estampage de ces deux monuments, donnant non seulement le texte chinois accompagué de sa traduction mandchoue, mais encore la traduction en turc-oriental et en mongol. La petite échelle à laquelle ont été faites ces reproductions ne permettant pas de lire aisément le texte turc-oriental, G. Devéria, qui m'honorait de son amitié, me remit, pour l'étudier, l'estampage contenant le mongol et le turc-oriental; c'est sur ce document que repose le déchiffrement ci-dessous».

Nous avons reçu le No. 3 du Vol. XXXIII, 1899–1900, du Journal of the China Branch of the Royal Asiatic Society. Il renferme des articles sur Mencius and other Reformers of China, by the Rev. W. E. Macklin; The ancient City of Shaohing * (Province of Cheh-kiang), by the Rev. W. Gilbert Walshe; un compte-rendu de l'ouvrage de M. E. H. Parker, China, ainsi que des notices nécrologiques sur P. G. v. MÖLLENDORFF, le Rév. William MUIRAEAD et le Dr. E. BRETSCHNEIDER.

Le No. 4 du Vol. 2 de The Korea Review continue The History of Korea de 1366 à 1379; il renferme également des articles sur A Submarine Adventure, Slavery in Korea, The Status of Woman,

Le No. 5 du Vol. II de The Korea Review continue l'Histoire

de Corée de 1379 à 1388; elle renferme enoutre des articles sur la

Necessity, the Mother of Invention, Rémusat on the Korean Alphabet, The Products of Korea (Wheat, Sorghum, Oats, Millet) et le chemin de fer de Seoul à Eui-ju. [Eui-tjyou & WH, en chinois Yi-tcheou est sur les bords du Ya-lou-kiang : M I.]

Je mentionne, sans les recommander à nos lecteurs, deux articles de M. PÈNE-SIEFERT parus sous le titre de Missionnaires et Protectorat français en Chine dans la Revue d'Asie du 15 juin et du 1er juillet 1902.

M. A. VISSIÈRE, Professeur à l'Ecole des Langues Orientales vivantes, a traduit dans la Revue d'Histoire diplomatique du chinois L'audience de Congé du Marquis Tsêng à Pékin (1878). Tsêng répond à une question des souverains: «La difficulté qu'il y a à traiter les affaires étrangères provient de ce que les étrangers ne parlent pas raison et que les Chinois ne voient pas clairement l'état des choses. Que les mandarins et le peuple de Chine constamment détestent les étrangers, il n'est pas besoin de le dire. Mais il est nécessaire que nous cherchions tranquillement à nous rendre forts, pour nous être de quelque secours. Ce n'est aucunement en brûlant une église ou en tuant un étranger que nous passerons pour avoir tiré vengeance et pour avoir lavé notre honte. Les Chinois, aujourd'hui, ne comprennent pas, pour la plupart, cette vérité».

M. le Comte Francesco L. Pulle, Professeur à l'Université de Bologne, vient de publier un mémoire extrêmement important sur la géographie et la cartographie anciennes de l'Inde. Il forme le Vol. IV des Studi italiani di Filologia indo-iranica; en tête de l’Atlas qui accompagne le mémoire se trouve le fac-simile d'une carte inédite des connaissances des Grecs sur l'Inde dressée par le regretté Heinrich Kiepert dont le portrait sert de frontispice au volume.

Le troisième et dernier volume de l'Histoire des Relations de la

L'Empereur

Chine avec les Puissances occidentales 1860 1902 Kouang-Siu (Deuxième Partie, 1888 - 1902) par Henri Cordier, a paru en juillet à la librairie Félix Alcan, à Paris.

La troisième édition de The Book of Ser Marco Polo, by Sir Henry Yule, revue et augmentée par Henri CORDIER, paraîtra à la fin de cette année, chez John Murray, à Londres.

[merged small][ocr errors][merged small]

Le Comité d'organisation du XII° Congrès International des Orientalistes a publié une troisième circulaire avec le programme du jeudi, 4 sept. au mercredi 10 sept., comprenant un opéra de gala et un banquet. La question de la transcription du chinois est à l'ordre du jour.

GRANDE-BRETAGNE.

Les arrangements pour l'enseignement du Chinois à Owens College, Manchester, semblent bien réussir. La seconde série de leçons, par le Professeur E. H. PARKER, commence à la St. Michel. La série comprendra trois termes, à la fin desquels on espère que les étudiants qui auront suivi régulièrement le cours seront capables de lire et d'écrire Chinois suffisamment bien pour pouvoir continuer leurs études d'une manière effective soit en Angleterre, soit en Chine. Les étudiants plus avancés qui ont déjà suivi le cours seront capables à la St. Michel de faire de plus fortes études de Chinois, et l'on espère que des arrangements seront faits pour que ceux qui suivent les cours de cette année, puissent à la St. Michel de 1903, poursuivre plus loin leur étude de la langue.

(London and China Telegraph, 14 Juillet 1902.)

CHINE.

La China Branch of the Royal Asiatic Society se prépare à célébrer le 16 Octobre prochain le quarante-cinquième anniversaire de sa séance d'ouverture.

Nous enregistrons la publication à Tien-tsin d'un nouveau journal Bolletino Italiano Italian Settlement Gazette; le no. 4, 1*e année est daté de Tien-tsin, jeudi, 8 mai 1902; 1er jour, 4€ lune, 28e année Kouang-Siu; 2° année, Victor Emanuel III, roi d'Italie. Nous y apprenons que le ministre d'Italie, le Comte G. Gallina, a présenté le 11 avril ses lettres de créance à l'Empereur. Ce journal continue un article sur l'Italie dans le Ming che 明史,

On vient d'émettre en Allemagne pour 15 millions de marcs d'actions de la Compagnie du chemin de fer de Chantoung (Chine). Sur le capital de 54 millions de marcs, 18 millions de marcs ont été entièrement souscrits. Le prix d'émission a été fixé à 103,50 % et les actions qui doivent être libérées avant le 31 juillet rapportent intérêt à 4 % depuis le 1er janvier dernier.

L'objet de l'entreprise est l'acquisition d'une concession de ligne, qui est déjà construite sur une longueur de 174 kilomètres, traversera plusieurs charbonnages et divers districts très peuplés pour aboutir à Tsi-Nan-Fou, chef-lieu de la province.

Une dépêche de Péking annonce également qu'un édit vient d'être publié ordonnant l'achèvement des travaux de construction du chemin de fer de Canton à Hank'eou et autorisant l'émission de 40 millions de dollars en or, en obligations. La ligne aura une longueur de 700 milles pour la voie principale et de 200 milles pour les embranchements.

10,000 pouds d'huile de chanvre ont été envoyés de Kharbin (Mandchourie) à Vladivostok pour être expédiés à Odessa. C'était la première expédition de ce produit de la Mandchourie en Russie. L'essai a été très satisfaisant. L'huile a été si bien vendue et a été trouvée de si bonne qualité, qu'une seconde expédition de 100,000 pouds provenant de Kharbin est déjà en route pour Odessa.

Péking, 30 juin. Un syndicat franco-anglais, dont le siège est à Londres et représenté en Chine par le consul général, M. Emile Rocher, très compétent dans tout ce qui concerne la province, a acquis une concession minière importante dans le Yun-Nan. Le contrat, qui a été sanctionné par un décret impérial, le 15 juin, a été officiellement reconnu et signé par les ministres français et anglais.

La concession est valable pour soixante ans, avec le droit d'extension, et comprend quatre-vingt-cinq mines produisant du charbon, du cuivre, du nickel, du mercure, du pétrole, de l’étain et d'autres minéraux et métaux précieux. Ces mines s'étendent sur un tiers de la province, les mines les plus importantes étant groupées près du parcours projeté pour le chemin de fer du Tonkin à la ville de Yun-Nan.

Les mines exploitées par le gouvernement chinois en sont exclues. Un droit royal de 5 0/0 doit être payé au gouvernement chinois et 25 0/0 des profits nets sont réservés au gouvernement chinois, 10 0/0 au gouvernement provincial et 60 0/0 aux actionnaires. Les profits nets sont établis après déduction des dépenses préliminaires et des dépenses d'exploitation, plus 8 0/0 d'intérêt sur le capital, 10 0/0 pour le fonds d'amortissement et 10 0/0 pour le fonds de réserve.

Pour le cuivre, il y a des conditions spéciales; la Chine s'engage à en acheter chaque année une quantité déterminée au prix fixe de 336 taëls par tonne. Le droit de construire des embranchements de chemin de fer, des routes et des canaux pour desservir les mines a été également concédé. M. Rocher est parti pour l'Europe la semaine passée. On doit se féliciter de

« PreviousContinue »