Annales de l'Académie de Mâcon, Volume 14

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 75 - ... lequel on voit également une seule tapisserie exécutée sur sa fameuse Cœne peinte à Milan dans un réfectoire de Dominicains. Ce tableau est le premier tableau du monde et le chefd'œuvre de la peinture; toutes les parties de l'art s'y trouvent réunies au degré le plus sublime; lorsqu'on est devant, on ne se lasse pas d'admirer, soit le tout ensemble, soit chaque détail en particulier. C'est une source intarissable d'études et de réflexions; la vue de ce seul tableau suffiroit à perfectionner...
Page 297 - DICTIONNAIRE de géographie ancienne et moderne à l'usage du libraire et de l'amateur de livres, contenant : 1°...
Page 11 - Il est ensuite donné lecture d'une circulaire de M. le Ministre de l'Instruction publique, relative à la 16e réunion des délégués des sociétés savantes, qui aura lieu à la Sorbonne , le 24 avril prochain.
Page 85 - Bretagne, en pèlerinage à ce génie bien-airné, l'imagination enchantée, le cœur attendri, la mémoire vibrante de ses vers, l'âme toute baignée de sa poésie. Ce nom harmonieux de Lamartine me ravissait. « Ton nom est un parfum répandu , dit le Cantique des Cantiques, voilà pourquoi les vierges t'aiment! » J'avais rêvé, prié, aimé avec ses strophes. J'avais lu sur les grèves sa poésie, fille de la mer. J'étais jeune, j'avais vingt ans, j'arrivais dans la fleur de l'enthousiasme....
Page 18 - Annales de la Société d'Agriculture, Sciences, Arts et Belles-Lettres du département d'Indre-et-Loire.
Page 89 - ... au front élevé, à la pâleur transparente, se détachait sur un habit noir. Sa taille élancée se cambrait avec une sveltesse, une élégance suprêmes, il avait la démarche rythmée, légère, le corps ailé, la beauté de l'Apollon antique. Incessu. patuit Deus. Il était lyrique de la tête aux pieds. Son corps, fait de muscles et de nerfs, n'avait pas de chair. Léonard de Vinci, qui a révélé dans ses dessins les ressemblances étranges, les affinités mystérieuses de l'animal et...
Page 139 - On ne peut assez admirer les moyens dont elle se sert pour unir les mères avec leurs enfants : car c'est le but auquel elle vise, et elle tâche de n'en faire qu'une même chose : il est aisé de le remarquer dans tout l'ordre de ses ouvrages. Et n'est-ce...
Page 82 - Dijon, il a été de plus arrêté: « que pour encourager les talents de ce jeune homme qui se développent d'une manière aussi surprenante que satisfaisante, il lui est accordé une gratification de 24 livres.
Page 92 - Je me rappelle une truite magnifique, parce qu'elle (ut illustrée d'un badinage de Lamartine. — Elle a été pêchée au lac de Genève , c'est Huber Saladin qui me l'a donnée. Elle pesait 40 livres. On en pêche deux tous les ans de cette grosseur ; l'une est envoyée au roi, l'autre à moi. L'imagination du poète exaltait sa truite; il était plus fier d'un poisson que d'une poésie. Il se plaît à ces badinages. Lamartine n'est pas au foyer le génie solennel que l'on croit. Simple, naturel,...

Bibliographic information