Annales du règne de Georges III: depuis l'avénement de ce monarque au trône de la Grande-Bretagne, en 1760, jusqu'à la paix générale, conclue en 1815; contenant l'histoire de ce pays, celle des autres états de l'Europe, ainsi que les événemens remarquables qui se sont passés dans les différentes parties du monde durant cette période, Volume 3

Front Cover
Gide fils, 1817
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 111 - Aucune école, aucun établissement quelconque d'instruction ne peut être formé hors de l'Université impériale, et sans l'autorisation de son chef.
Page 307 - Les tentatives faites pour mettre un terme à tant de malheurs ont été inutiles, parce qu'il existe dans le pouvoir même du Gouvernement qui vous opprime, un obstacle insurmontable à la Paix. Quel...
Page 348 - Mars, 1815. NAPOLÉON, par la Grâce de Dieu et les Constitutions de l'Empire, Empereur des Français, etc., etc., etc.
Page 357 - Je fais savoir aux Français que j'entre dans leur pays à la tête d'une armée déjà victorieuse, non en ennemi (excepté de l'usurpateur, prononcé l'ennemi du genre humain, avec lequel on ne peut avoir ni paix ni trêve), mais pour les aider à secouer le joug de fer par lequel ils sont opprimés.
Page 305 - Elles chargèrent leurs plénipotentiaires de remettre un projet de traité préliminaire renfermant toutes les bases qu'elles jugeaient nécessaires pour le rétablissement de l'équilibre politique , et qui , peu de jours...
Page 43 - Français jusqu'à ce que l'Angleterre eût reconnu que le droit de la guerre est un et le même sur terre que sur mer, qu'il ne...
Page 66 - Dantzick , avec un territoire de deux lieues de rayon autour de son enceinte , sera rétablie dans son indépendance , sous la protection des rois de Prusse et de Saxe.
Page 308 - PORTANT QUE NAPOLÉON BONAPARTE EST DÉCHU DU TRÔNE ET QUE LE DROIT D'HÉRÉDITÉ ÉTABLI DANS SA FAMILLE EST ABOLI...
Page 350 - Les hautes puissances contractantes s'engagent réciproquement à ne poser les armes que de concert , et à ne point le faire avant d'avoir rempli le but de cet armement , en mettant Napoléon hors d'état d'exciter de nouveaux troubles, et de renouveler ses tentatives pour s'emparer de l'autorité souveraine en France.
Page 350 - En vertu de cette nouvelle convention, les hautes parties contractantes s'engagent à maintenir dans toute leur intégrité les conditions du traité de Paris ainsi que les arrangements subséquents arrêtés depuis au congrès de Vienne. Elles dirigeront à cet effet, s'il est nécessaire, tous leurs efforts « contre Napoléon Buonaparte et contre tous ceux qui se seraient ralliés à sa faction ou s'y réuniraient dans la suite.

Bibliographic information