Page images
PDF
EPUB

Nad. 54.

pereur contre la tribu d'Oar, Osineï avoit été A. D. 1741. envoyé à Kerakeitaf pour transplanter quelques familles de Lekzies, & pour

faire parmi eux des levées de soldats qui devoient venir joindre le corps d’armée à Derbend. Nader, à son retour, & lorsqu'il étoit dans le voisinage de Tcherag, district du Daghestan, apprit que ces troupes, après avoir quitté Kerakeitaf, & en traversant les forêts, avoient, à l'instigation d'Osmeï, été attaquées par une compagnie de Lekzies, & que ne pouvant former un corps dans ces étroits défilés, elles-avoient été battues, & avoient perdu leurs bêtes de charge, & leurs chevaux.

Cette nouvelle souffla' le feu de la colère dans l'ame de fa Majesté, & la fit résoudre de ne point tourner ses étendards d'un autre côté jusqu'à ce qu'elle eût subjugué des rebelles fi opiniâtres. Elle ordonna donc qu'on amaflât des provisions depuis Teflis, aussi loin que Tauris, Khelkhal, & Ardebil, & qu'avec de l'artillerie on les fit parvenir le cinquième de 5 Octobre. Chaaban, au camp en Derbend sur des bêtes de charge.

Le quatorzième, l'Empereur, laissant le 14 Octobre. camp & les bagages, marcha à la tête d'un escadron vers Kerakeitaf, fit construire des forts depuis Derbend jusqu'aux extrémités du

A.D. 1741.

pays Nad. 54.

8 Novembre.

des Lekzies, à la distance de deux ou trois parafanges l'un de l'autre, dans chacun desquels il laissa des troupes avec ordre de se saisir de tous les territoires de ces rebelles, & de les poursuivre jusqu'à ce qu'ils fussent anéantis.

Le dix de Ramazan, sa Majesté retourna à, l'armée; &, ayant choisi fes quartiers d'hiver en un lieu rempli d'eau & de fourrages, y établit son

camp; elle y plaça fon sérail, commandant aux chefs de son armée de fe bâtir des maisons de tinbre & de canne, pour

fe mettre à l'abri des rigueurs de la prochaine faison.

Voici à présent ce qui arriva d'heureux pendant ces temps.

On a vu que dans les forêts du Mazenderan il avoit été tiré un coup de mousquet sur la personne sacrée de l'Empereur: la tribu de Taimni avoit été soupçonnée de cet attentat, parce qu'alors quelques-uns d'entre eux avoient pris la fuite ; les fugitifs, poursuivis, avoient été pris sur les confins d'Oubé & de Chafilan, & conduits devant la présence royale. On avoit appris d'eux qu’un ferviteur de Dilaver nommé Neikcadem avoit fait cette horrible entreprise à l'instigation d'Aka Mirza fils de Dilaver ; celui-ci fut puni comme il le méria

Nad. 54.

& con

toit, tandis

que

l'affaflin Neikcadem fauva sa A.D. 1741. vie par une fincère confession de son crime, & eut seulement les deux yeuš arrachés.

Un ambassadeur de Mohammed Chah, puisfant empereur

de l'Indoftan, arriva au camp, chargé de présenter de riches dons à sa Majesté, &

pour

la féliciter de ses conquêtes du Touran & du Kharezme : il fut

reçu, gédié avec de grands honneurs.

D'un autre côté, Nezif Effendi & Menif Effendi furent envoyés par la Porte, accompagnés d'Hagi Khan, ambassadeur de sa Majesté en Turquie, & ils parvinrent à la haute cour dans le mois de Zou'lkadé.

Nader Chah avoit auparavant reçu une lettre de l'empereur Ottoman, qui refusoit l'établissement de la secte de Giafer, & la demande d'ériger un cinquième pillier dans la mosquée de la Mecque.

En conséquence, il fit la réponse suivante : Avant que l'empire de l'Iran appartînt aux Sultans Turcmans, quelques provinces “ de la Natolie, des Indes, & du Turquestan, “ furent annexées à cet état. Lorsque par “ les décrets du fort cet empire eut été trans“féré à la race de Sefevi, Balkhe, & ses dé

pendances, tombèrent en la possession des Ouzbegs, l'Irak en celle des Arabes; Cabul

A.D. 1741. (6
Nad. 54.

“ l'Indostan

par

passa sous la domination des empereurs de

;

Diarbecr & une partie de l’Azarbigian obéirent à la Porte ; les limites

entre Timour & les anciens empereurs “ furent reconnues & rétablies. Quand, par la “ faveur de la Providence, nous fûmes élevés “ au trône de Perfe, notre dessein fut, avec “ l'aide du ciel, de réunir à l'empire toutes

ces provinces qui en avoient été démem“ brées ; excepté celles qui étoient possédées les Turcs. Nous désirâmes

que

sa Ma'jefté l'empereur Ottoman acceptât d'abord “ notre proposition relative à la cinquième secte, comptant de resserrer par là les næeuds « de l'amitié qui unissoient les deux empires, “ de manière que tout sujet de dissention fût 5 anéanti entre nous,

&

que les possessions 6. des deux souverains demeuraflent inalté“rables. Comme notre juste demande ne fut

pas acceptée, & que nous persistons à croire

que l'établissement de la cinquième secte af“ furera la paix entre les vrais croyans, & " comme l'empereur des Turcs est le Calife “ de la vraie religion, nous sommes bien aises 6 de manifester à tous nos secrètes intentions ;

& nous déclarons, qu'avec une inclination “ amicale & fraternelle, nous sommes résolus “ d'aller nous-mêmes en Turquie, espérant

Nad. 54.

que dans une conférence entre nous & l'em- A.D. 1741. pereur Ottoman nous conclurons cettegrande affaire à notre mutuelle satisfaction.' Pendant

que tout ceci se passoit, Olmeï, qui tâchoit d'obtenir grâce pour sa trahison, envoya son fils & deux de ses filles en otage à la cour, sous la conduite de plusieurs de ses chefs. Enfin les affaires du Daghestan étant presque terminées, Nader Chah congédia les Effendis chargés de la lettre.

Cependant, dans les faveurs que le roi des rois conféroit à sa Majesté, celle de la préservation de son armée fut toujours marquée visiblement. Au plus fort de l'hiver, lorsque la neige & les pluies ne cessoient avec leurs longs fils d'ourdir un blanc manteau pour couvrir les plaines, des provisions étoient apportées de toutes les contrées de l'empire, & remplissoient le

camp d'une telle abondance, que l'armée aussi nombreuse que les étoiles eut tout à fouhait, malgré l'âpreté du froid, & la stérilité

du pays.

Quoique dans les plaines de Mogan (comme il a été déjà raconté) la secte erronée, qui avoit autrefois prévalu, eût été expulsée de l'Iran, toutefois pour confirmer ce changement de religion, fa Majesté trouva bon de faire publier depuis Derbend jusqu'aux extrémites des pro

« PreviousContinue »