Revue des études historiques, Volumes 18-19

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 109 - On a beau la prier, La cruelle qu'elle est se bouche les oreilles Et nous laisse crier. Le pauvre en sa cabane, où le chaume le couvre, Est sujet à ses lois; Et la garde qui veille aux barrières du Louvre N'en défend point nos rois. De murmurer contre elle et perdre patience, II est mal à propos; Vouloir ce que Dieu veut est la seule science Qui nous met en repos.
Page 72 - Zodiaque, savoir (AL le Bélier, le Taureau, les Gémeaux, le Cancer, le Lion, la Vierge, la Balance, le Scorpion, le Sagittaire, le Capricorne, le Verseau et les Poissons), l'homme a ces choses depuis la tête, c'est-à-dire depuis le Bélier, jusqu'aux pieds, qui répondent aux Poissons (2).
Page 57 - ... dans les Archives historiques et littéraires du nord de la France et du midi de la Belgique, qui s'impriment à Valenciennes.
Page 236 - Dans l'état primitif où nous supposons le soleil, il ressemblait aux nébuleuses que le télescope nous montre composées d'un noyau plus ou moins brillant, entouré d'une nébulosité qui, en se condensant à la surface du noyau, le transforme en étoile. Si l'on conçoit, par analogie, toutes les étoiles formées de...
Page 194 - Quand une fille passe de la maison paternelle dans celle de son mari, elle perd tout, jusqu'à son nom; elle n'a plus rien en propre; ce qu'elle porte, ce qu'elle est, sa personne, tout appartient à celui qu'on lui donne pour époux. C'est vers son époux que désormais doivent tendre toutes ses vues; c'est uniquement à son époux qu'elle doit chercher à plaire; vif ou mort, c'est à son époux qu'elle doit son cœur.
Page 114 - Qui ne sait se borner ne sut jamais écrire. Souvent la peur d'un mal nous conduit dans un pire : Un vers était trop faible, et vous le rendez dur ; J'évite d'être long, et je deviens obscur ; L'un n'est point trop fardé, mais sa muse est trop nue ; L'autre a peur de ramper, il se perd dans la nue.
Page 125 - Delsart, vice-président. Le procèsverbal de la séance précédente est lu et adopté. La traduction de plusieurs passages d'un ouvrage de M.
Page 280 - Chaque ouvrage manuscrit doit porter en tète une devise qui sera répétée sur un billet cacheté, contenant le nom et le domicile de l'auteur.
Page 66 - On observait dès lors les ombres méridiennes du gnomon aux solstices et le passage des astres au méridien : on mesurait le temps par des clepsydres, et l'on déterminait la position de la lune par rapport aux étoiles dans les éclipses, ce qui donnait les positions sidérales du soleil et des solstices. On avait même construit des instruments propres à mesurer les distances angulaires des astres.
Page 259 - Ils grandissent encore sous les règnes de Louis XI, de Charles VIII et de Louis XII...

Bibliographic information