La correspondance historique et archéologique

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

User Review - Flag as inappropriate

Page 151 ... une notice sur le gobelet d'argent doré offert en 1702 par la ville d'Augsbourg à André Falquet, citoyen de Genève (2 planches) ; et le commencement ...

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 296 - ... un air de famille. Ainsi on s'attacherait à reconnaître quel est le plan le plus fréquemment adopté dans la région ; de quelle façon la nef est habituellement couverte (charpente apparente, voûte en berceau plein cintre ou brisé, croisées d'ogives, coupoles) ; comment les bas-côtés sont construits, s'ils sont ou non surmontés de tribunes, s'il ya des fenêtres...
Page 296 - Midi, des reliquaires, des croix et autres objets d'orfèvrerie qui n'ont pas encore été étudiés convenablement , qui bien souvent même n'ont jamais été signalés à l'attention des archéologues.
Page 296 - C'est aux habitants de la province de réunir les éléments de cette enquête. 7° Étudier les caractères qui distinguent les diverses écoles d'architecture religieuse à l'époque romane en s'attachant à mettre en relief les éléments constitutifs des monuments (plans, voûtes, etc.). Cette question, pour la traiter dans son ensemble, suppose une connaissance générale des monuments de la France qui ne peut s'acquérir que par de longues études et de nombreux voyages. Aussi n'est-ce point...
Page 296 - ... quelle est la forme et la position des clochers ; quelle est la nature des matériaux employés ; enfin, s'il ya un style d'ornementation particulier, si certains détails d'ornement sont employés d'une façon caractéristique et constante, etc. 8« Rechercher dans chaque département ou arrondissement les monuments de l'architecture militaire en France aux diverses époques du moyen âge.
Page 259 - Beaux-Arts, un classement des objets mobiliers appartenant à l'État, aux départements, aux communes, aux fabriques et autres établissements publics, dont la conservation présente, au point de vue de l'histoire ou de l'art, un intérêt national.
Page 291 - Étudier quels ont été les noms de baptême usités, suivant les époques, dans une localité ou dans une région; en donner autant que possible la forme exacte et rechercher qu'elle peut avoir été la cause de leur vogue plus ou moins longue. 20°...
Page 291 - ... et multiples, celle des noms empruntés au patron de la paroisse, aux autres saints du diocèse, au pays lui-même, aux familles princières ou seigneuriales de la région, aux courants d'opinion politique, aux modes littéraires, aux souvenirs patriotiques, Rechercher dans quelle proportion ont été suivis, selon les époques, les divers usages consistant à donner à l'enfant le nom du parrain ou celui de la marraine, celui d'un ascendant, etc. Pour les noms particuliers à une région et...
Page 294 - ... 4° Signaler dans chaque arrondissement les monnaies gauloises qu'on y recueille dispersées isolément sur le sol. Il importe de relever et de décrire non seulement les pièces rares ou inédites, mais surtout celles qui sont communes, et qu'on connaît par des exemplaires déjà publiés ou conservés dans les musées et les collections. C'est en signalant les pièces qu'on trouve plus abondamment et plus particulièrement dans telle ou telle région ou localité qu'on parviendra à fixer...
Page 289 - Par arrêté du ministre de l'Instruction publique et des Beaux-Arts en date du 31 juillet, la 28* session des Sociétés des Beaux-Arts des départements s'ouvrira, en 1904, à l'Ecole des Beaux-Arts, rue Bonaparte, n° 14, le mardi de Pâques, 5 avril 1901.
Page 297 - Mais à côté des grandes lois de la mode, que l'on observait partout plus ou moins, il y avait dans beaucoup de provinces des usages spéciaux qui influaient sur les modes. Ce sont ces particularités locales qu'on n'a guère étudiées jusqu'ici, sauf pour des époques très voisines de nous.

Bibliographic information