Bulletin de la Société des sciences de Nancy

Front Cover
Berger-Levrault et Cie, 1885
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 228 - Discours prononcé par M. René Goblet, ministre de l'instruction publique, des beaux-arts et des cultes, le 11 avril 1885, à la séance de clôture du congrès des Sociétés savantes à la Sorbonne.
Page x - M. le Président donne lecture d'une circulaire de M. le Ministre de l'instruction publique et des beauxarts contenant des instructions relatives à la réunion prochaine des Sociétés savantes à la Sorbonne.
Page 26 - Le cyclone est constitué par une masse d'air considérable, animée d'un mouvement de rotation rapide autour d'un axe à peu près vertical . La rotation a constamment lieu, dans l'hémisphère nord, de l'Ouest à l'Est en passant par le Sud, c'est-à-dire en sens inverse du mouvement des aiguilles d'une montre. Dans l'hémisphère sud, au contraire, elle s'effectue de l'Ouest à l'Kst en passant par le Nord ou dans le sens des aiguilles d'une montre.
Page 59 - ... quand on excite un nerf par un courant constant, il se produit à l'anode une onde d'arrêt qui se reconnaît à la diminution d'excitabilité du nerf et qui se propage lentement des deux côtés de l'anode : en même temps se produit au cathode une onde d'excitation qui se propage des deux côtés du cathode avec une vitesse et une intensité plus grandes. Un nerf excité se trouve donc parcouru à la fois par une onde d'arrêt et une onde d'excitation, et son excitabilité n'est que la résultante...
Page 5 - Vlg. 2. d'être suspendu à l'extrémité d'une longue tige, est soutenu vers le milieu de sa longueur. A cet effet, il porte dans son intérieur un couteau présentant une échancrure arrondie, lequel repose sur un autre couteau également échancré disposé en croix avec le- premier et fixé à l'extrémité du fléau de la balance. Ce fléau est coudé aux points F, F', F", de façon que les arêtes des couteaux de suspension du cylindre mobile et du fléau soient dans un même plan horizontal....
Page 8 - Pour la partie commune aux expériences de M. Baille et aux nôtres, les nombres présentent toute la concordance que l'on peut attendre de mesures de cette nature, eu égard à l'altération de la surface des boules de l'excitateur duc à l'étincelle ellemême.
Page 4 - Si l'on dépasse ce potentiel, il se produit, dans le fonctionnement de l'appareil, des perturbations provenant de ce que le cylindre mobile, suspendu à l'extrémité d'une longue...
Page 49 - ... fait, être simplement affaibli dans son intensité, sa vitesse ou sa durée. Ce cas rentre en réalité dans le pré* cèdent, il n'ya qu'une différence de degré. 3° Le mouvement n'est pas empêché, mais il peut être simplement retardé dans son apparition. Ici il peut se présenter deux cas : cas se combine avec le précédent, en ce sens que la contraction en même temps qu'elle est relardée se trouve aussi affaiblie. Quelquefois cependant il arrive que les contractions sont d'autant...
Page 2 - ... sont des cylindres concentriques et les lignes de force, des rayons ; au-dessus et audessous, la distribution est différente. Si l'on suppose que le cylindre B vienne à sortir du cylindre G d'une quantité qui ne soit pas trop grande, on peut considérer le changement de la Fig.
Page 210 - Tracez un cercle de rayon quelconque, qui représentera un méridien terrestre, celui de Paris, par exemple. Marquez sur la circonférence de ce cercle, chacun à sa latitude, les points où les différentes lignes isothermes coupent ce méridien. Adoptez une échelle quelconque, celle de 1 millimètre pour...

Bibliographic information