Bulletin

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 46 - Bulletin de la Société de statistique, sciences, lettres et arts du département des Deux-Sèvres (n™ 3 et 4, mars-avril 1874 ; n° 6, juin 1874).
Page 172 - Bulletin des travaux de la Société libre d'émulation , du commerce et de l'industrie de la Seine-Inférieure. Année 18561857. — 7° Annales de la Société académique de Nantes et du département de la Loire- Inférieure.
Page 2 - Us mettent leurs doigts dans les charbons et dans les ordures. Ils sont noirs et enfumés comme des forgerons et des charbonniers. Ils parlent peu et ne vantent pas leurs médicaments, sachant bien que c'est à l'œuvre qu'on reconnaît l'ouvrier.
Page 10 - Il est permis d'affirmer que, s'il devait en être jamais ainsi, aucun esprit élevé ne pourrait sans douleur, voir disparaître une profession libérale à qui revient le mérite d'avoir préparé de loin la transformation de la chimie moderne. Car c'est elle qui en a fondé et perpétué l'enseignement, qui en a créé les anciennes méthodes expérimentales et les premiers appareils, qui lui a valu Scheele, Vauquelin, Davy, Pelletier, Robiquet, et qui a eu l'insigne honneur de donner à Lavoisier...
Page 74 - Table générale des Bulletins du Comité des Travaux historiques et de la Revue des Sociétés savantes, par M.
Page 31 - ... que je doute Qu'un beau jour, qui sera bien noir, Le pauvre soleil ne s'encroûte, En nous disant. Messieurs, bonsoir! Cherchez dans la céleste voûte Quelque autre qui vous fasse voir; Pour moi, j'en ai fait mon devoir, Et moi-même ne vois plus goutte. Encore un coup, Messieurs, bonsoir!
Page 3 - ... espessi, appesanti et rendu aucunement adhésif par la véhémente et longuement continuée chaleur du fourneau, lequel air se...
Page 163 - La plus utile et honorable science et occupation à une femme, c'est la science du ménage. J'en vois quelqu'une avare, de ménagère fort peu.
Page 161 - Court dans chaque sillon distribuer les eaux. Si le soleil brûlant flétrit l'herbe mourante , Aussitôt je le vois par une douce pente Amener du sommet d'un rocher sourcilleux Un docile ruisseau , qui sur un lit pierreux Tombe , écume , et , roulant avec un doux murmure , Des champs désaltérés ranime la verdure.

Bibliographic information